La réclame a toujours existé. La publicité -l'affichage pour commencer- accompagne depuis un siècle la révolution industrielle et la croissance économique. Aujourd'hui, elle contribue à financer la presse magazine, la télévision, le cinéma, le mobilier urbain et le multimédia. Quand on se retourne sur les anciennes publicités, on découvre qu'elles égayent notre vie quotidienne, lui apporte souvent du style, de l'humour et témoignent de l'esprit d'une époque. Il faut, par ailleurs la réglementer, légiférer contre ses abus, éviter les intrusions et les monopoles, comme pour toutes les autres activités humaines.

En effet, de nos jours, la publicité est omniprésente. Elle s'"invite" dans nos salons, se multiplie dans le paysage urbain et sur internet. Néanmoins, elle est qualifiée par certains de "média art". Cette expression décrit bien une profession au carrefour des arts appliqués, du commerce et du média, qui cherche à exprimer en quelques images et quelques mots talentueux, en les plaçant au bon endroit, la qualité d'un produit. La publicité fait travailler beaucoups d'artistes, parfois les plus grands réalisateurs, photographes et illustrateurs. C'est un métier qui associe les arts visuels, les métiers du commerce et du marketing, mais aussi les sciences humaines, la sociologie, l'anthropologie,... Selon Jean Marie Dru, publicitaire, la publicité est un art de fertilité, pas de matraquage.

On reproche souvent à la publicité de nous faire régresser, culturellement. Or la publicité emprunte ses codes à notre propre culture, utilisant des tableaux célèbres, fesant référence à notre histoire ou à nos légendes. De plus la publicité, fait partie intégrante de notre culture comptemporaine à tel point que des émissions et des musées lui sont consacrés. On voit aussi se multiplier les collectionneurs de publicités cultes.

La publicité est construite de paradoxes : à la fois miroir et dictateur social, science et art, manipulateur et  moteur économique,... Son but est de nous pousser à un comportement précis : l'achat. Elle cherche donc à nous persuader, nous convaincre, bref nous manipuler. En ce sens, elle se rapproche fortement de la propagande, dont elle emprunte les techniques. La publicité est donc une sorte de propagande, à visée commerciale.

Mais la publicité est aussi un moyen efficace d'information. Les messages visant à protéger notre santé n'ont jamais été mieux transmis que par les campagnes de préventions.

Enfin, la publicité se doit d'être créative afin d'interpeller le public, de retenir son attention et de lui inculquer un message. Elle doit donc avoir recour à des techniques artistiques. La publicité est donc aussi un moyen de communication créatif.

Donc, afin de répondre à notre problématique initiale, l'affiche  publicitaire peut être considérée comme une sorte de propagande commerciale de part ses techniques de persuasion sur le consommateur. Par ailleur, elle peut également être perçue comme un mode de communication créatif car, pour manipuler sa cible,il faut tout d'abord attirer son attention. Dans ce but, elle utilise l'art, joue sur les couleurs, les formes, le graphisme, invente des logos et des slogans percutants,... La propagande promotionnelle et la créativité sont donc indissociables et indispensables pour mettre en oeuvre une campagne publicitaire.

Pascaline Milliat et Auriane Bui.